Premier médaillé en or pour l’Algérie dans ces Jeux Paralympiques de Rio, Abdellatif Baka a remporté le 1500m en 3:48.29, établissant un nouveau record du monde dans la catégorie T13 (malvoyants). Derrière lui, dans un mouchoir, l’Ethiopien Demisse, à 20 centièmes, le Kenyan Kirwa, à 30 centièmes, et le frère du vainqueur, Fouad Baka, à 55 centièmes. Avec ces temps-là, les quatre premiers de cette course auraient été champions olympiques chez les valides, voici moins d’un mois.

Ils sont malvoyants, mais cela n’altère en rien leurs capacités à courir vite. Lors du 1500m, au terme d’une course totalement folle, quatre hommes se sont livrés une bataille terrible. Abdellatif Baka, un Algérien de 22 ans, a mené cette troupe d’affamés dans la course à la médaille. Champion paralympique à Londres en 2012 sur 800m, champion du monde en 2013 et vice-champion du monde en 2015 du 1500 et du 800m, il a tenu la corde dans le virage et n’a pas faibli, résistant aux trois autres concurrents, dont son frère Fouad. En 3:48.29, il a ainsi battu de deux petits centièmes le record du monde de la discipline, dans cette catégorie de handicap. Mais surtout, fait plus rare, il a couru plus vite, comme ses trois rivaux, que le champion olympique de Rio sur la distance. Malgré leur handicap, ils auraient donc pu occuper le podium de Rio, mais il y a un mois.

Laisser un commentaire